Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 14:20

lundi 14 juin 2010

hier, promenade vers les moulins en ruine près de Sotta. Avec, comme participants: Brigitte, Claire, Danièle, Daphné, Marie, Martine, Monique et... accompagnateur et coq au milieu de la basse-cour, Marc que nous remercions encore très chaleureusement pour ses explications, sa patience, sa gentillesse et sa bonne humeur (attention aux chevilles...)...

Donc, nous sommes partis de chez Marc, près de Sotta pour une découverte de 4 moulins en ruine, inutilisés depuis bien longtemps, mais dont les vestiges ont été le but d'une promenade inattendue et inespérée dans le maquis corse embaumé de mille senteurs nous ramenant à d'autres époques (instant proustien, quand tu nous tiens...)

1er-moulin-web.JPG

premier moulin

2e-moulin-web.JPG

deuxième moulin

acqueduc-web.JPG

aqueduc

four-2e-moulin-web.JPG

four 2è moulin

meule-3e-moulin-web.JPG

meule

inscription-3e-moulin-web.JPG

inscription dans le 3è moulin (construction de 1878)

moulin-Gallucci-pique-nique-web.JPG

le moulin Gallucci, au bord du fleuve

moulin Gallucci web

le moulin Gallucci

interieur-4e-moulin-2-web.JPG

l'intérieur du moulin Gallucci

arrivee-de-l-acqueduc-4e-moulin-web.JPG

arrivée de l'acqueduc du moulin Gallucci

four-4e-moulin-web.JPG

four du moulin Gallucci

Habiter depuis 25 ans à Porto-Vecchio et ne pas savoir que ces moulins existent! et réaliser que je ne suis pas la seule dans ce cas. Rien ne les indique sur une carte et les sentiers ne sont pas balisés.

Ces moulins servaient à moudre les céréales. Le transport du grain à moudre se faisait à dos d'âne. Les moulins étaient situés au bord du fleuve (fiume) et l'eau arrivait par un acqueduc, traversait le moulin et se redéversait dans le fleuve, un peu plus bas. Les meules étaient installées au rez-de-chaussée et le meunier dormait à l'étage. Près de chaque moulin se trouvait un four. Le moulin Gallucci, le dernier, est le mieux conservé. C'est près du fleuve, au pied du moulin qu'on a pique-niqué. On en a profité pour tremper les pieds dans l'eau bien fraîche.

Avant d'arriver à ce moulin, on a suivi le fleuve et vu les vestiges de la zone d'entraînement des légionnaires de Bonifacio: ils traversaient le fleuve à la force des bras le long d'un filin tendu entre les 2 rives.

la promenade a continué vers Burrivoli le long d'un chemin bordé de vieux murets en pierre. Repos ensuite près d'une fontaine sous des chênes séculaires avant de redescendre vers la plaine.

chenes-seculaires-web.JPG

halte sous les chênes

portillon-fer-web.JPG

portillon en fer vers un jardin imaginaire?

portillon-bois-web.JPG

portillon en bois vers un autre univers?

vue-sur-le-golfe-de-PoVo-web.JPG

vue sur le golfe de Porto-Vecchio

Repost 0
amelure-art-textile@over-blog.com - dans promenades
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 12:00

06 juin 2010

dimanche dernier,je suis partie en promenade avec Marie. J'ai enfin découvert le village de Pruna et la promenade était formidable, à la hauteur de mes espérances...

Pour la petite histoire, Pruna est un ancien village à une dizaine de km de Porto-Vecchio, sur la route de Palombaggia. Jusqu'au milieu du XXè siècle, les bords de plage n'étaient pas fréquentés à cause du paludisme. Les gens habitaient plus en hauteur. Mais petit à petit, les villageois se sont rapprochés des villes plus importantes et Pruna n'est plus qu'un village en ruines, but de promenade par le chemin des crêtes. Et il faut connaître le chemin car rien n'est indiqué... Dans un sens, c'est dommage, car, comme beaucoup d'autre endroits, la visite vaut le détour. Mais ce défaut d'indications évite une trop grande fréquentation...

Parties de la route nord, 2 ou 3 km avant Picovaggia, nous sommes arrivées sur la côte sud, à hauteur de Porra, 3 heurs plus tard. On a pris le temps de regarder les fleurs, les arbres, sans en connaître tous les noms, ce qui est un peu frustrant, mais pas trop grave...Après tout, l'essentiel était de s'en prendre plein les yeux dans le maquis en fleurs, embaumé du parfum du thym, du chèvrefeuille et autres plantes aromatiques!golfe-de-PoVo-30.05.2010-vu-du-village-abandonne.JPG

vue sur l'entrée du golfe de Porto-Vecchio.

Arrivées au village, on a découvert les ruines de plusieurs maisons, les traces de la place centrale ombragée par des arbres plus que centenaires, les champs et jardins clôturés de murets.

30.05.2010-village-abandonne--1-.JPG30.05.2010-village-abandonne--4-.JPG

l'art des plantes de s'installer où elles veulent... Voici "l'herbe de l'ascension" qui fleurit en mai (fleurs roses), au moment de l'Ascension, plante porte-bonheur qu'il faut cueillir avant le lever du soleil le jour de l'Ascension.

un peu de botanique: Sedum stollatum, ou Orpin étoilé, de la famille des Crassulacées. Elle pousse sur les rochers, mais aussi sur les poutres d'une maison en ruines...

et voilà...encore 1 heure de marche dans le maquis et la promenade nous amenait à Porra avec vue sur les plages de Palombaggia.

Repost 0
amelure-art-textile.over-blog.com - dans promenades
commenter cet article

Présentation

  • : amelure: art textile et mixed media
  • amelure: art textile et mixed media
  • : j'adore l'art textile et le mixed media et mélanger les deux !!!
  • Contact

Profil

  • amelure
  • art textile, mixed media, manipulatrice de tissus et de couleurs, adepte de toute transformation de matières
  • art textile, mixed media, manipulatrice de tissus et de couleurs, adepte de toute transformation de matières

forums et challenges

 

 

 

Cette année, je participe à

http://wildpreciouslife.com/wp-content/uploads/2011/12/button.jpg

Recherche

Archives